Jacques Fleurentin
Canneberge
Vaccinum macrocarpon Aiton,
Vaccinum oxycoccos L.

La partie utilisée est la baie.

La baie est dispensée en pharmacie et dans tout commerce, elle ne figure pas dans la pharmacopée française ou européenne, mais dispose d'une monographie succincte de contrôle dans la pharmacopée des Etats-Unis.
La canneberge est traditionnellement utilisée par voie orale contre les infections urinaires en traitement préventif et éventuellement curatif.

Le jus concentré ou la poudre de jus de canneberge est un complément alimentaire qui a obtenu de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments l'autorisation de revendiquer sa capacité à diminuer la fixation des bactéries sur les voies urinaires.

Jus déshydraté en gélule : 600 à 1000 mg par jour en deux prises pendant un ou deux mois en prévention des cystites.
Jus concentré : 10 à 50 ml par jour en deux prises pendant un ou deux mois.

Aucune précaution d'emploi aux doses recommandées. Les patients traités sous warfarine, un anticoagulant, doivent éviter l'usage de canneberge par mesure de précaution.