Echinacée
Echinacea angustifolia

Les parties utilisées sont les racines d'une plante âgée d'au moins trois ans et récoltées en automne, renfermant au minimum 0,2 % ou 0,5 % d'échinacoside pour respectivement E. pallida et E. angustifolia. Les sommités fleuries d’E. purpurea.

Echinacea angustifolia, E. pallida et E. purpurea sont inscrits à la pharmacopée européenne. Les racines des trois espèces et les fleurs d'E. Purpurea disposent de monographies de contrôle. L'échinacée est dispensée en pharmacie.
L'échinacée est employée pour augmenter les capacités de défense naturelle de l'organisme dans les affections chroniques hivernales (grippe, rhume, maux de gorge).
Les échinacées n'ont pas d'indications thérapeutiques officielles en France, en revanche, elles en ont en Allemagne.

En infusion 10 min : 2,5 g d'échinacée pour ¼ de litre d'eau, une à trois fois par jour.
L'infusion est peu utilisée, on lui préfère les extraits.

Précautions d'emploi : le traitement ne doit pas dépasser huit semaines et l'échinacée ne sera pas administrée chez la femme enceinte ou allaitante ni chez les patients atteints de pathologies auto-immunes.