Romarin à verbénone

Rosmarinus officinalis L.

Lamiacées

Botanique : feuilles, rameaux

Chimie : verbénone (10,35%), bornylacétate, camphre (16,75%)
Propriétés :
La plus mucolytique des romarins, la moins bactéricide


Indications :
infections pulmonaires avec encombrement, sinusite, bronchite


Mode d'utilisation :
voie cutanée diluée


Précautions d'emploi :
Pas d'utilisation prolongée ou sans dilution (présence de camphre et verbénone neurotoxiques, camphre hépatotoxique).