Jacques Fleurentin
Thé vert
Camellia sinensis

Les parties utilisées sont les bourgeons terminaux non épanouis et les jeunes feuilles qui sont récoltées sur des plants âgés de 3 à 5 ans. Les feuilles jeunes fraîches sont séchées dans des poêlons chauffés ou dans des cylindres perforés, traversés par la vapeur d'eau afin d'inactiver les enzymes, en particulier les polyphénols-oxydases. Roulées humides et séchées, elles donnent le thé vert.
Le thé vert est dispensé en pharmacie, la feuille est inscrite à la pharmacopée française et dispose d'une monographie de contrôle.
Le thé vert est traditionnellement utilisé par voie orale dans les asthénies fonctionnelles, pour favoriser l'élimination rénale d'eau et dans le traitement des diarrhées légères. En usage local et par voie orale comme adjuvant des régimes amaigrissants et en usage local comme adoucissant et antiprurigineux dans le traitement des affections dermatologiques, des crevasses, des gerçures et des piqûres d'insectes.

En infusion : 1 g par jour : une infusion de courte durée est plus stimulante car elle extrait la caféine. Une infusion plus longue extrait caféine et tanins et modifie l'action de la caféine, elle est plutôt antidiarrhéique. En poudre : 0,4 g par jour

Aucune précaution d'emploi aux doses préconisées.