Rhodiole
Rhodiola rosea L

La partie utilisée est la racine.

La rhodiole, aussi appelée racine dorée, est une plante aux feuilles charnues, repartie dans les zones montagneuses froides de l'hémisphère nord qu'il ne faut pas la confondre avec Rhodiola crenulata originaire de l'Himalaya.
En Sibérie, chez les Yakoutes et en Scandinavie, la racine, surnommée ginseng de la toundra, est traditionnellement prise comme stimulante et pour lutter contre la fatigue. Chez les Inuites de l'Alaska et du Canada, les tiges et feuilles charnues sont consommées en légume.

Composition chimique :
La racine renferme des substances impliquées dans son activité : la rosine, la rosavine, le salidroside, le tyrosol, la rosidirine ainsi qu'une huile essentielle (géraniol, 8-sitostérone, daucostérol).

Propriétés pharmacologiques démontrées:
Des essais pharmacologiques ont démontré une action stimulant la locomotion et la force musculaire chez la souris et un effet inhibiteur des monooxydases A et B in vitro pouvant suggérer une action sur la dépression. Des études cliniques montrent une amélioration sur la fatigue, une augmentation de l'attention et de l'apprentissage. La rhodiola est un stimulant intellectuel sans incidence sur le sommeil. Effet immunostimulant d'un extrait hydroalcoolique sur le test de clairance au carbone

Indications thérapeutiques officielles et réglementation :
La rhodiole n'est pas inscrite aux pharmacopées françaises ou européennes.