Cyprès
Cupressus sempervirens L.

Les parties utilisées sont les cônes fructifères femelles, souvent appelés fruits ou galbules, globuleux de deux à trois cm de diamètre, verts puis gris brun à maturité, se caractérisent par 8 à 12 écailles charnues avec une légère excroissance en leur centre, qui, à maturité, s'écartent et libèrent les graines.

Le cyprès est dispensé en pharmacie et les cônes femelles sont inscrits à la pharmacopée française.
Les cônes femelles de cyprès sont traditionnellement utilisés dans l'insuffisance veineuse par voie orale ou en usage externe en vue de diminuer les sensations de jambes lourdes ou les troubles hémorroïdaires.
D'après les travaux en pharmacologie, le cyprès est aussi indiqué dans les affections hivernales.

En infusion ou en décoction 15 min : 5 g pour ¼ de litre d'eau à boire par jour.

Aucune précaution d'emploi des cônes aux doses préconisées.
L'huile essentielle est déconseillée chez la femme enceinte et contre-indiquée en cas de cancer hormono-dépendant, en raison d'effets estrogéniques.