Encens
Boswellia sacra L.

On utilise la gomme-résine jaune pâle, opaque ou translucide, rougeâtre ou brunâtre, sous forme de petites masses anguleuses aux bords arrondis. La récolte s'effectue à l'aide d'un couteau à deux lames, l'une tranchante pour inciser le tronc, l'autre en forme de grattoir pour détacher les larmes de résine.

L'encens était à la 7ème édition de la pharmacopée française de 1949. Il est inscrit à la Pharmacopée Européenne depuis 2012 et dispose d’une monographie de contrôle. Il est disponible en pharmacie.
L’encens est traditionnellement utilisé dans les inflammations chroniques, l’arthrose et dans les maladies inflammatoires des intestins.

En extrait : 250 à 1200 mg par jour en 3 prises (Escop). Il peut être pris en fumigation dans les affections respiratoires, en déposant un petit morceau de résine sur une braise.

Précaution d’emploi :
L’encens est contre-indiqué chez l’enfant de moins de 12 ans.