Primevère
Primula veris L.

La partie utilisée est la fleur récoltée au printemps puis séchée ou la racine récoltée avant la floraison.

La primevère est dispensée en pharmacie, la fleur est inscrite à la pharmacopée française et la racine à la pharmacopée européenne et dispose d'une monographie de contrôle.
Les fleurs et racines de primevère sont traditionnellement indiquées par voie orale contre la toux, en application locale comme adoucissant et antiallergique, contre les crevasses, les gerçures et les piqûres d'insectes, et en bain de bouche pour l'hygiène buccale.
En Allemagne, la primevère est recommandée comme fluidifiante et expectorante dans les toux grasses.
L'ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) la propose dans les bronchites chroniques.

En décoction 10 min : 5 à 10 g de racines pour ¼ à ½ litre d'eau à boire dans la journée.
En infusion 15 min : 2,5 à 5 g de fleurs pour ¼ à ½ litre d'eau à boire dans la journée.

La primevère est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante. Elle est à éviter en cas d'ulcères à l'estomac ou de gastrite.