Pensée sauvage 
Viola arvensis
Viola tricolor


Les parties utilisées sont les parties aériennes fleuries cueillies en début de floraison. Elles renferment au minimum 1,5 % de flavonoïdes exprimés en violanthine.

Les parties aériennes sont dispensées en pharmacie et dans tout commerce, elles sont inscrites à la pharmacopée européenne et disposent d'une monographie de contrôle.
La pensée sauvage est traditionnellement utilisée, par voie orale et en application locale, dans les affections dermatologiques comme la séborrhée ou l'acné modéré, et par voie orale dans les troubles fonctionnels digestifs douloureux et dans le traitement de la toux.

En infusion 15 min : 10 g pour ¼ à ½ litre d'eau à prendre par jour en infusion ou en application locale.

Aucune précaution d'emploi aux doses thérapeutiques recommandées.