Jacques Fleurentin
Romarin
Rosmarinus officinalis

Les parties utilisées sont les sommités fleuries et les feuilles. Elles sont récoltées de mai à septembre et les jeunes pousses au printemps.

La plante est dispensée en pharmacie, les sommités fleuries sont inscrites à la pharmacopée française et les feuilles à la pharmacopée européenne et disposent d'une monographie de contrôle. Une monographie de l'huile essentielle est disponible à la pharmacopée européenne.
Il est traditionnellement utilisé par voie orale dans le traitement des troubles digestifs tels que les ballonnements, la lenteur à la digestion, les éructations et les flatulences ainsi que pour faciliter les fonctions d'élimination urinaire et digestive, comme cholérétique, cholagogue ou diurétique.
Par voie locale, en cas de nez bouché et de rhume et en bain de bouche pour l'hygiène buccale. L'expérience confirme aussi une action dans les hépatites.

Plante sèche en infusion 15 min : 1,25 à 2.5 g respectivement pour ¼ ou ½ litre d'eau, à boire dans la journée à la fin des repas.
En aromathérapie : 2 gouttes d'huile essentielle dans de l'eau chaude en inhalation deux fois par jour comme antiseptique des voies aériennes ou dans de l'huile d'amande douce en massage comme tonique.

Aucune précaution d'emploi aux doses thérapeutiques. L'huile essentielle pure est convulsivante et déconseillée chez la femme enceinte.
Pages 1 2 3 4 5 6 7